Les Suédois, maîtres du monde?

    20121226-010442.jpg

Dans les deniers jours, j’en suis venu à une conclusion que plusieurs ont déjà eu avant moi : il y a ceux qui parlent et ceux qui écoutent. C’est sûr qu’on est tous un peu des deux, mais on est principalement un.

Mais, contrairement à d’autres, j’en est dégagé une certaine nuance : des personnes ou des situations nous prédéterminent à l’un ou à l’autre des catégories.

Par contre, quand une personne ou une situation nous pousse à agir en opposition à notre nature première, c’est-à-dire notre catégorie principale, il y a des bonnes chances pour que tout explose.

Je veux dire, honnêtement et sincèrement, je suis quelqu’un qui normalement bouge de l’air. J’aime parlé (et peut-être m’écouter parler); j’ai des opinions sur à peu près n’importe quoi.

Pourtant, ces temps-ci, avec plusieurs personnes, je n’agis que comme l’ombre de moi-même.

Il est difficile parfois de faire la balance entre s’affirmer et accepter les compromis. Le fait est que pour vivre une vie équilibrée, il faut faire un peu des deux. Et, tel un retour du balancier, quand tu es un peu trop effacé, tu risques d’exploser à n’importe quel moment, qu’il est important ou anodin.

Même si c’est irréfléchi, parfois, il est vital de s’affirmer au-delà du raisonnable pour prouver qu’on est plus qu’un meuble. Un être humain, c’est tellement plus compliqué à assembler qu’un meuble IKEA. En tout cas, ça prend plus qu’une vie pour déterminer son mode d’emploi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s