Des élections, des élections, ce n’est pas une raison pour s’engueuler

Bon. Je pense que je suis tannée de la campagne électorale. Tant mieux, elle se termine mardi. Ce n’est pas que je fais dans le cynisme. Au contraire, je crois qu’on peut changer le Québec si on s’en donne vraiment la peine.

J’ai l’impression de regarder un long, long film, où t’attend le dénouement final. J’ai vu le film, je l’ai compris. J’attends juste le moment  où on verra si c’est les gentils ou les méchants qui gagnent, parce que dans la vie comme dans un bon film français, on ne sait jamais si la fin nous fera chier.

Rendue au point où on en est rendu, je ne sais plus trop quoi penser. Mes prévisions : PQ minoritaire, avec peut-être la CAQ ou le PLQ opposition officielle. Le PQ aurait pu être majoritaire s’il avait fait une meilleure campagne. J’ai l’impression que les votes étaient déjà faits et que ce n’est pas vraiment Pauline Marois qui a convaincu les électeurs. La CAQ et François Legault, on verra bien ce qu’elle va donner. Le PLQ, et surtout Jean Charest, devrait prendre une petite débarque, question qu’il redevienne un peu plus humble. Ça fait toujours du bien de tomber pour voir qu’on n’est pas indestructible.

Résultats le 4 septembre. Mardi soir, il y aura beuverie, reste à savoir si ce sera pour fêter ou se consoler.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s