Jour 9 : Je marche dans la flotte

À Prague, on vivat dans une espèce de ghetto touristique. Hier, nous sommes arrivés à Berlin. Ici, c’est totalement le contraire. C’est une méga grande ville où on peut se perdre assez facilement.

Pour voir de plus près de quoi à l’air un Allemand dans son habitat naturel, nous avons fait l’activité la plus typique de tous : aller au marché.

Malgré un petit épisode d’agoraphobie (j’avais l’impression de me faire écraser par la foule coincée entre deux kiosques), le marché était vraiment génial. On y vendait plein de choses cool et trendy pour une fraction du prix. Et tout était négociable! Le repère de tout bon bohémien.

Juste quand je commençais à me sentir confortable parmi la foule, il a commencé à pleuvoir. Et puisque comme à l’habitude les Allemands ne font rien à moitié, ce sont des cordes qui sont tombées. Il y a des lacs qui se sont formés dans les allées. Avec des chemins en terre, ça ne fait pas très bon ménage. À ce moment-là, j’étais vraiment contente qu’on m’ait obligé à apporter un parapluie (même si c’est périlleux de marcher avec).

Et juste quand on a décidé de partir, il a commencé à faire beau.

C’est ça le sens du timing.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s