Le vide.

Est-ce que vous vous êtes déjà pris à regarder dans le vide à remettre en cause le fait même de votre existence? La  vie, c’est tellement beau et c’est tellement merdique à la fois. J’ai entendu à quelque part que «la vie, c’est une maladie mortelle transmise sexuellement». Déprimant. C’est merdique, parce qu’on s’attend à ce que ce soit tout le temps beau. On est né avec une idée préconçue de la vie; le bonheur, la famille, la réussite, l’amour,… Après, on regarde tout ça et on se dit, bien, moi, je n’ai pas ça. Quand t’es haut comme trois pommes, et que tu recommences à te remettre en question, c’est impossible de logiquement se mettre à la place des grands de ce monde. Je me demande si eux s’imaginait changer le monde autant qu’ils l’ont changé. Surement pas. Alors, pourquoi nous on ne pourrait pas changer le monde?

Pourquoi ne faisons-nous que répéter, à la manière d’un perroquet, tout ce que l’on entend à l’école, à la maison, et dans les médias? On juge seulement avec nos connaissances, et elles ne viennent que d’eux. Je trouve que beaucoup d’entre nous ne font pas la part des choses. On prend tout cru dans le bec les informations qu’on nous donne. On se fait des images de ce qui nous entoure.

On dit qu’on est plus conscientisé, mais dans le fond, est-ce qu’on l’est vraiment? Je vois tous ces gens qui s’en vente aux prêts de leurs aînés, mais qui dans le fond, font, désolé de l’expression, fuck all. Oui, oui, l’environnement, c’est important. Je ne dis pas le contraire, loin de là. Mais, l’environnement ce n’est pas seulement recycler! Bravo, ta pile de papier tu l’as recyclé! Mais, t’as pas pensé que tu n’aurais pas besoin de t’acheter des tonnes de vêtements? Tu dis que tu es fait de quoi pour l’environnement en ne laissant pas couler le robinet? Essaie dont ne pas laver ton linge après l’avoir enfilé une fois. Fais vraiment de quoi.

J’encourage les gens à défendre des causes, à faire du bénévolat, à faire un voyage humanitaire au lieu d’aller dans un resort tout inclus à Cuba. Mais, come on, fait pas juste parler de faire tout ça. Fait le pour vrai. Ah, on exploite vraiment les populations du tiers monde. Oui, t’as raison. Mais, pourquoi, même si tu trouves ça écœurant, tu continues d’acheter des produits par les soi-disant qui les exploitent! Tu ne peux pas jouer sur tous les tableaux. Si tu dis de quoi, il faut que tes actions correspondent à tes paroles. Un point c’est tout.

Je ne dis pas que je suis meilleure que tout ce monde-là, mais un moment va falloir brasser la cage du monde qui parle et parle, mais font rien. Les pousser à faire quelque chose, parce que je suis convaincue qu’il y a un moyen de faire que les choses changent, mais pour ça, il faut changer ces mentalités. Il faut arrêter de se consoler seulement avec des paroles ou des actes sans vraies conséquences à long terme.

Je suis fière qu’il y est de plus en plus d’activistes et de gens prêts à se battre pour leur conviction. Par contre, il ne faut pas se cacher en se disant qu’ils font faire la vraie job à notre place.