Jour 2 partie 1: Bibimbap à volonté! (ou comment intentionnellement éviter la Corée du Nord)

Marvin avec Philippe Gomez

Quand le seul sommeil que vous avez c’est dans un avion la tête couchée dans un hublot, il y a plein de niaiseries qui peuvent arriver. Voici, seulement un résumé.

Tout d’abord, j’aimerais prévenir tous les astronomes, les physiciens et surtout les observateurs d’étoiles amateurs, que le 1er n’a jamais existé. Cette année 2011, nous sommes passés directement du 28 février au 2 mars, pas de 1er mars, pas de 29 février, même pas de 30 février non plus:-)

Aussi, ceci est une annonce officielle : Superman est vraiment vivant. La preuve, il devait s’en aller aux Philippines, car partout où on passait on entendait : Superman, is it really you?

Fait TRÈS important : Korean Air torche vraiment Air Canada. Des repas délicieusement asiatiques qui ne sont pas fait pour des anorexiques. Des écrans de télés personnels avec les récents films. Chaque passager est équipé gratuitement d’un oreiller, d’une couverture, d’écouteurs, de bouteilles d’eau, de pantoufles et d’un ensemble de brosse et pâte à dents.

Aussi, il y a bien des choses qui peuvent arriver dans un aéroport vide au beau milieu de la nuit, surtout celui de Séoul. Là-bas, il y a plein de tapis roulants et des fontaines (communément appelé abreuvoirs) se déclenchant aux mouvements. Aussi, à l’intérieur, même en l’absence de magasins de nourriture ouverts, il y avait un terrain de mini-golf inaccessible de l’intérieur de l’aéroport, allez chercher comment ils font pour l’utiliser. Et surtout, un parc à jeux! Ça nous a permis de nous démontrer qu’on n’était plus des enfants. Tsé veut dire, quand on est rendu trop grand pour glisser dans une glissoire, où encore mieux trop lourd pour la grimper.

Bon, voici la partie de la chronique la plus intéressante, notre rencontre commune à tout le groupe : Philippe Gomez. Il est joyeux et très comique. Cette belle marionnette d’autruche mauve à occuper nombre de temps mort. Il tient son nom de la grande sœur de Raphaëlle qui trouvait qu’il avait la même tronche que le joueur des Canadiens. Donc, disons, qu’il nous a fait encore plus remarquer. Faut dire, qu’on avait honnêtement la personne la plus touriste du groupe qui la gardait avec elle.

Claire avait amené un chapeau, c’était une espèce de casquette avec toute sorte de couleurs accoutrée d’une hélice. Vous savez comme dans les bandes dessinées, bien c’est exactement ça! Bien, David était accoutré de la casquette, de son chandail sosie Superman et de notre mascotte Philippe Gomez.

Comme dirait Raph : C’était pas mal chic!

Pour faire allusion au titre, il est invraisemblablement interdit à Korean Air de passer au-dessus du territoire nord-coréen, ce qui inclue les eaux l’entourant. Disons, qu’ils auraient pu être plus subtil. Nous allions en ligne droite, quand tout à coup, nous avons fait un détour de mongol qui nous a pris une belle heure de plus. La logique, elle est où là-dedans? Qu’est-ce qui aurait bien pu nous arriver? Nous aurions été tous tués par des missiles anti-bibimbap et pantoufles avec trou d’aération pour les orteils ?

Ouin, finalement, je pense qu’on ne prendra pas de chance.

En plus, qu’on a déjà une couple de défimonde recherché pour vol de petites couvertures mauves de l’avion.

Publicités

Une réflexion sur “Jour 2 partie 1: Bibimbap à volonté! (ou comment intentionnellement éviter la Corée du Nord)

  1. Nous suivrons avec intérêt votre séjour. Nous vous souhaitons de vivre pleinement cette extraordinaire expérience.Bon voyage!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s