Jour 24 : Du pouding à l’arsenic

Les enfants quatre ans plus tôt

En voyage, on peut rencontrer des gens de tous les genres. Dans la communauté, c’était un peu dure de se faire des amis de son âge. J’étais un peu entre deux générations. Vous comprendrez que c’est bien beau le travail, mais c’est pas mal le fun d’avoir des gens à qui parler. Moi, qu’est-ce que j’ai décidé de faire, c’est de trainer avec des jeunes… de 12 ans.

Je sais ce qu’on pourrait penser.

a) Que je suis pas mal immature si la compagnie de gens si plus jeune m’intéresse.

b) Que j’ai de mauvaises intentions et que je veux les corrompre d’une certaine façon.

c) Que j’étais désespérée.

Et tout ce beau monde aurait tort. La bonne réponse serait d) On sous-estime les gens de 12 ans. Ceux de Durika en tout cas. Je leur parlais vraiment comme si c’était mes amis de 16 ans de Montréal. C’est drôle à dire, mais ils sont vraiment plus matures. Je connais beaucoup de gens de mon école qui aurait besoin d’un petit cours de leur part.

Ils s’occupent des enfants en bas âge comme si c’était leur frère ou sœur (un avec qui il aurait une bonne relation bien sûr, pas celui qu’on torture quand nos parents ont le dos tourné). Ils leur inculquent la même discipline que leur parent.

Ils sont polis.  Vous rirez peut-être, mais je trouve vraiment que c’est une preuve importante de maturité quand on est capable d’être respectueux et encore plus advenant.

Exemple numéro 1 : Quand Roberto est allé se chercher quelque chose à manger, c’est-à-dire une goyave en fruit, il m’en a offert la moitié. Normalement, la personne n’aurait pas vraiment fait attention aux autres et se serait bourré la face. En passant, les goyaves, c’est vraiment difficile de manger ça. C’est incurvé et la chair est tellement prise après les pépins, que ma langue n’arrivait pas à tout manger. Et, vous savez, le gaspillage, on n’aime pas ça.

Publicités

Une réflexion sur “Jour 24 : Du pouding à l’arsenic

  1. Bilan de mi-projet?
    Vous êtes bien bonnes! Bon boulot les filles! Marie, tu es bidonnante, vraiment!
    Es un placer leerlas y imaginarlas! Estoy muy orgullosa de ustedes! Vi un blog de Filipinas… tambien hay bastantes gallinas y pollitos! Vamos a despertarnos con el gallo! Y tu enemigo, tambien estara… banarse con agua fria! Pura vida Chicas! Nos vemos! Marie, que tengas un buon tiempo con tu mamita!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s