Jour 18 : C’est pas très bon pour la santé le GRAS

Table de la salle à manger commune

Bon, voilà le sujet tant attendu que tous ceux qui me côtoient au Costa Rica, ma magnifique prononciation.

Voici l’explication du running gag le plus répété de toute l’histoire de la communauté à mon avis. Et ce en raison du trop grand nombre de fois où on se fait rappeler la blague.

Disons que dans mon cas, je n’ai vraiment pas eu de chance. À chaque repas, en particulier ceux où Nathaniel sert, cela revient. À chaque fois qu’on me donne une assiette, qu’on me désert ou qu’on remplit mon verre, je suis prise au piège. Puisque quel mot utilisons-nous plus que merci?

Avec mon bel accent québécois, je réussis tout le temps à maganner leur «gracias». Ma coloc dit que je le disais comme grÂciÂs. Je ne pense pas que c’était si pire que ça. En fait, c’est plutôt mon incapacité à rouler mes «r» qui me faut nombre d’éclats de rire.

On me l’a expliqué plein de fois. Il ne vient pas de la gorge. Il faut que ta langue fasse un mouvement de va et vient dans ton palet. En tout cas, ça ne marche tout simplement pas!

Donc, à chaque fois que Nathaniel me voit, il me dit

«grrrrrrrrrrrrracias». C’est rendu que pour inclure quelqu’un dans le club de visiteurs, on lui explique la joke.

Une chance que j’ai de l’autodérision, parce que sinon je virais dépressive.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s