Jour 6 : Tour de touristes

Vue des sentiers

Un groupe de touristes est arrivé aujourd’hui. Des Ontariens. Oh yeah. J’espère qu’on remarque mon sarcasme. Mais non, il n’y a aucune généralisation. Ces jeunes, qui sont pourtant dans une classe de Christian Leadership, ont fait déshonneur à leur province. Sacrant et parlant fort à travers la communauté, ils ont réussis à faire reconsidérer la venue à Durika de groupe nombreux, soit d’au-delà de dix personnes.

Comble de l’hilarité, ils avaient tous vraiment peur des bibittes. Il y en a un qui a vu une libellule et c’est mis à crier! C’est vrai qu’ici, les insectes sont particulièrement grosses. Par exemple, la nuit dernière, une mouche qui, j’en suis convaincue, a été dopée aux stéroïdes, s’amusait à me niaiser. Elle faisait du bruit comme c’est pas possible! Et quand j’arrivais pour la tuer,     armée d’une lampe frontale et de papier de toilette, elle arrêtait de bouger. Mais, je reste sûre, malgré toute ma médiocrité à attraper des bibittes telles que des libellules, c’est pas mal inoffensif.

Par contre, il y a un des Ontariens qui a fait preuve d’une certaine sagesse, qui a dit et je cite : Les Québécois sont des weirdos, mais au moins, eux ils sont drôles, comparés aux Ontariens! Donc, il vaut mieux être étrange et original que trop commun (et ennuyant, mais ça on ne le dit pas!)

Et il n’est aucunement approprié de cracher à terre!

It’s disgusting!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s