Jour 3 : Problemo de langua… no I-D-I-O-M-A

Place classique d’une ville hispanique

Dans la catégorie «peuple parlant le plus vite», la palme est décernée aux hispaniques.

Il y a des mots dans ce bas monde qu’il ne faut surtout pas confondre et j’ai la chance, moi qui parle trois langues, de les mélanger à qui mieux-mieux.

Nous étions au restaurant, et nous racontions comment la musique était triste. Et moi de vouloir rajouter : En plus, nous sommes toutes seules. Mais, avec la magie de la mauvaise traduction instantanée, ça ressemble plus à : nous sommes célibataires.

Encore une fois au restaurant, Cristen, la fille de Vilma, n’avait plus faim et voulait un doggy-bag. Elle ne voulait pas le dire au serveur, mais sa mère lui a fait demander. Vilma a dit : Ce n’était pas si difficile. Et moi de vouloir rajouter : Mais, elle était gênée. Mais, au lieu de ça, j’ai dit : Mais, elle était enceinte.

Donc, en résumé. Vaut mieux en rire qu’en pleurer, sinon on va avoir les yeux pouffy longtemps.

Petit lexique à l’usage de tout le monde ayant besoin d’un lexique :

Seul(e) : Solo(a)

Célibataire : Soltero(a)

Gêné(e) : Embarazoso(a)

Enceinte : Embarazada

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s